Category: (1)

 

 

1698806_1502448351_1579985-1474293306-immobilier-symbole-devise_565x377p

Cette tendance, qui se constate depuis l’été 2017, semble même s’accélérer. Fin janvier, le nombre de compromis signé était en recul de 10,8 % par rapport aux trois mois précédents. Un décrochage que Michel Mouillart, porte-parole du baromètre, explique par plusieurs facteurs. Le premier, c’est le fait que les acquéreurs ne peuvent désormais plus compter sur une amélioration des conditions de crédit. Par ailleurs, ʺla remise en cause du PTZ sur les territoires où la demande est financièrement la plus fragile et la suppression des aides personnelles à l’accession dégradent la solvabilité des acheteurs modestesʺ, décrypte-t-il.

La suite: https://goo.gl/eQWd8T